• /

PERTES ÉNERGÉTIQUES URBAINES


L'économie d'énergie devient une priorité tant économique qu'écologique. Les pertes lumineuses voilent les étoiles du ciel nocturne, les thermiques participent au réchauffement climatique, et toute deux se traduisent par des dépenses électriques supplémentaires lourdes. Action Air Environnement vous propose de localiser et quantifier ces points de pertes thermiques et lumineuses par Analyses thermographique et spectroradiométrique aérienne des pertes énergétiques urbaines par production de cartes infrarouge et hyperspectrale géo-référencées.

La directive 2002/91/CE sur la performance énergétique des bâtiments impose aux états d'adopter de nouvelles politiques en matière d'économie d'énergie. L'amélioration de l'isolation des bâtiments est une des exigences auxquelles doivent se plier les états membres.

La thermographie aérienne permet de visualiser les pertes d'énergies dues à une isolation défectueuse dans les zones urbanisées. Le degré de perte est mis en évidence sur une carte en fausses couleurs générée parmesure infra-rouge de la température d'un bâtiment.

De plus, la directive européenne 2005/32/CE établit des exigences en matière d'écoconception applicables aux produits consommateurs d'énergie tel que les éclairages publiques qui représentent 20% de la consommation et de la facture d'électricité, qui s'alourdit régulièrement avec la hausse du prix de l'électricité. De nombreuses personnes s'alarment de la raréfaction du ciel noir nocturne (visibilité des étoiles), menacé par les éclairages urbains. Cet excès de luminosité impacte non seulement la faune et la flore en perturbant la reproduction, la migration et la pollinisation, mais aussi l'homme qui subit aussi les effets de ces excès lumineux, sans compter bien sûr les pertes en énergie que cela représente.Grâce à l'analyse thermographique et spectroradiométrique aérienne, les municipalités, les autorités locales, mais aussi les citoyens disposent maintenant des outils et de l'information leur permettant d'isoler thermiquement les habitats plus efficacement, de réduire et optimiser les éclairages (publics, vitrines, ...). Les factures énergétiques s'en trouvent alors réduites , de même que la pollution lumineuse et la contribution au réchauffement climatique.




==> En savoir plus <==